Joomla Slide Menu by DART Creations
 
 
 
 
    Youtube  Slideshare
RSS  Linkedin  Viadeo
 
 
  |  
  |  
  |  
  |  
Accueil
                                                                           Retour 
Jeudi, 22 Novembre 2012 15:25

8 000 Provençaux disposent déjà de leur portefeuille de compétences en ligne « CV du futur » - article du Quotidien de la formation

Cet article de Benjamin d'Alguerre est paru le 22 novembre 2012 dans le Quotidien de la formation du Centre Inffo (sur abonnement). Son auteur et Centre Inffo ont aimablement accepté que nous le reproduisions ici.

Lundi 20 novembre, à l’occasion des rencontres du Forum français de la formation ouverte et à distance (FFFOD, voir article) Pascale Gérard, vice-présidente de la Région PACA en charge des questions de formation professionnelle avait proposé directement à Thierry Repentin que le ministère dont il a la charge s’approprie et déploie le e-portfolio « CV du futur » [1], développé en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur. Un portefeuille de compétences, dont le développement a débuté en 2005 et qui, depuis, a essaimé dans d’autres Régions puisque la Basse-Normandie [2] se l’est à son tour approprié en 2011, suivie, l’année suivante par la Picardie.

Inscrit dans le Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 2011-2013, le « CV du futur » succède à une première opération (« La Riviera 183 »), lancée concomitamment par la Région, plusieurs Opca (des secteurs du bâtiment et de l’hôtellerie, notamment), le Fonds européen de développement régional (Feder) et l’Université de Nice en charge des développements informatiques et techniques. « Cet e-portfolio fait typiquement partie des outils de FOAD qu’une Région est susceptible de déployer, particulièrement dans le cadre d’un service public régional de la formation tel que prévu par l’Acte III de la décentralisation ». Construit dans une logique de parcours à partir des référentiels utilisés par les acteurs publics de la formation (missions locales, Pôle emploi), l’outil se présente sous la forme d’une base de données dont certains éléments sont susceptibles d’être extraits par l’utilisateur afin d’organiser, de hiérarchiser et de présenter ses expériences professionnelles quant bien même seraient-elles particulièrement éclectiques, ainsi que d’y adjoindre des pièces susceptibles de prouver les activités passées (photos in situ, scans des titres et diplômes obtenus, lettres de recommandation d’un ancien employeur, etc.), à raison de 5 gigas de données par compte. « CV du futur est particulièrement adapté aux actions de VAE » a indiqué Roger Raybaud, conseiller en formation continue auprès du Gip Fipan, le groupement d’intérêt public pour la formation et l’insertion professionnelle de l’Académie de Nice. « Certains publics les plus éloignés de l’emploi disposant de parcours parfois chaotiques peuvent ainsi centrer leurs recherches autour d’éléments et de compétences bien précises leur permettant de mieux cibler de futurs employeurs. En ce, il représente un outil bien plus transversal qu’un classique CV en ligne » a résumé Roger Raybaud.

Actuellement, en Région PACA, 8000 e-portfolios ont été ouverts. Et si la CNIL interdit aux services régionaux de connaître l’utilisation exacte qu’en font les usagers, il a tout de même été calculé qu’en ce mois de novembre 2012, la moyenne des consultations s’était élevée à cinq connexions au portefeuille des compétences par usager. Hébergé par les serveurs du ministère de l’Éducation Nationale, l’outil ne risque-t-il pas de faire doublon avec le portefeuille de compétences mis en place par Pôle emploi depuis 2011 ? « Des négociations pour établir des passerelles entre nos plateformes respectives ont été entamées » a indiqué le conseiller en formation. Un éventuel rapprochement qui pourrait être facilité par l’utilisation des mêmes codes Naf [3]entre les deux outils. Quant à l’avenir proche de « CV du futur », si Thierry Repentin a souligné qu’il était trop tôt pour envisager un déploiement national, plusieurs acteurs de la formation, tels qu’Opcalia, Uniformation ou Agefos-PME se sont d’ores et déjà montré intéressés. En revanche, la possibilité de voir l’e-portfolio associé à des plateformes privées (Viadeo, Linkedin) séduit pour l’instant assez peu. « Ces services en ligne relèvent d’acteurs privés et nous ignorons l’exploitation qu’ils peuvent tirer des données » a expliqué Roger Raybaud qui a cependant indiqué – et regretté – qu’actuellement, l’un des sites les plus consultés pour trouver une annonce d’emploi soit… leboncoin.fr. « Un site sur lequel on peut trouver des annonces pour tout et n’importe quoi, au plus grand mépris du droit du travail et contre lesquelles personne ne fait rien ! »

 

[1] Ces rencontres furent également l’occasion d’une présentation de Lorfolio, le portefeuilles de compétences de la Région Lorraine. Voir l’Inffo Formation, n°820, page 19.

[2] La version normande du portfolio : http://www.cvdufutur-normandie.fr/

[3] Nomenclature d’activités française.

+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
 
Saisissez le code que vous voyez.
+/-
Voir les commentaires

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Forum Français pour la Formation Ouverte et à Distance - 60, bd du Lycée - 92170 VANVES - (33 1) 40 93 06 52 - sonia.lelouarn@fffod.fr